Lors de l’écriture de mon livre sur le don d’organes, j’ai travaillé avec des greffés du cœur qui m’ont fait part de leur expérience et confié leurs ressentis; ils n’avaient pas pris la plume et pourtant, transposer leur vécu en fiction les a libérés d’un poids.

 

J’ai alors, à cet instant, pris conscience que l’écriture était salvatrice et libératrice.

Je souhaite faire partager cette expérience au plus grand nombre, aller dans des endroits où les gens subissent un enfermement physique afin de leur « donner des pistes » pour prendre la plume et ainsi se libérer mentalement et psychiquement.

 


Lors de l’écriture de mon livre sur le don d’organes, j’ai travaillé avec des greffés du cœur qui m’ont fait part de leur expérience et confié leurs ressentis; ils n’avaient pas pris la plume et pourtant, transposer leur vécu en fiction les a libérés d’un poids.

 

J’ai alors, à cet instant, pris conscience que l’écriture était salvatrice et libératrice.

Je souhaite faire partager cette expérience au plus grand nombre, aller dans des endroits où les gens subissent un enfermement physique afin de leur « donner des pistes » pour prendre la plume et ainsi se libérer mentalement et psychiquement.